Face à la crise sanitaire mondiale qui impacte fortement l’Alsace, HARTMANN France reste pleinement mobilisée pour assurer d’une part, la santé et la sécurité de ses collaborateurs et d’autre part, la continuité de la production et de la distribution de dispositifs médicaux au service des soignants, actuellement en première ligne pour aider la population.



« Nos équipes de production et de logistique, soutenus par l’ensemble de l’entreprise, se donnent sans compter et font preuve d’une grande solidarité. Notre travail au quotidien prend encore plus son sens dans cette crise sanitaire : soutenir sans relâche les professionnels de santé actuellement en première ligne en assurant leur approvisionnement en produits indispensables aux soins. Et cela, dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les pharmacies et pour les soins à domicile. »

Rémy Thirion
Président du Directoire d’HARTMANN France


Le Plan de Continuité d’Activité est un élément stratégique essentiel pour un acteur de santé comme HARTMANN France, afin de limiter l’impact d’une crise sur son activité et maintenir ainsi sa mission.
Notre production à Lièpvre a dû s’organiser très rapidement afin que la production puisse tourner en continu sept jours sur sept. Côté logistique, nos équipes basées à Belleville et à Lièpvre connaissent aussi une très forte activité et doivent gérer des pics de plus de 30 000 colis par jour, pour un effectif moyen de 170 personnes.

Toutes les activités réalisables à distance ont été basculées en télétravail. Un effort important d’organisation personnelle a été réalisé par tous les services concernés (250 personnes) pour travailler sur le long terme en confinement. Se créer un espace de travail, s’organiser pour la garde des enfants et l’école à domicile… autant de nouveautés à gérer au quotidien. Une grande première notamment pour notre service client, qui a dû s’organiser en un temps record pour pouvoirrépondre à domicile aux appels, avec des pics de plus de 1 000 appels par jour.

Pour nos collaborateurs sur les sites de production et de logistique, nous avons renforcé les mesures d’hygiène et de sécurité, qui font déjà partie intégrante de notre culture d’entreprise et de nos priorités quotidiennes.

Malgré cette situation complexe, notre mission est de continuer à fournir les produits essentiels qui permettent aux soignants d’assurer la continuité des soins.

La capacité de production importante de notre usine de Lièpvre en Alsace nous permet en grande partie de relever le défi puisque 67 % du volume des produits du Groupe HARTMANN livrés en France y sont fabriqués : incontinence, pansements, sets de perfusion, sets de soin pour les plaies, compresses… Bien que ces produits ne fassent pas partie des équipements de protection contre le virus SARS-CoV-2, la demande est forte et assurer la continuité des soins dans ces domaines est primordiale pour tous les patients, notamment dans les EHPADs.

Pour les produits que nous importons, tels que les équipements de protection individuelle, la situation actuelle est plus difficile. Nous faisons le maximum pour continuer à fournir nos clients et gérer les demandes mais nous devons faire face à une compétition extrêmement forte venant directement des états du monde entier.


Des initiatives pour aller plus loin

La crise sanitaire a été jusqu’à présent extrêmement violente dans la région Grand Est et notamment en Alsace. C’est pourquoi, nous avons décidé de faire don d’une grande partie de la réserve de masques en notre possession bien que celle-ci était prévue dans le cadre de notre Plan de Continuité d’Activité. Ces masques ont été distribués sous la responsabilité de l’ARS Grand Est dans les différents hôpitaux régionaux.

Nous mettons régulièrement notre expertise en prévention des risques d’infection à disposition de clients, d’associations et d’institutions officielles. A ce titre, nous avons contribué au « Guide des masques barrières » de l’AFNOR, à travers le Bureau de Normalisation de l'Industrie Textile et de l'Habillement.

Un certain nombre de nos collègues ayant une formation et une expérience d’infirmiers se sont inscrits sur la réserve sanitaire nationale des professionnels de santé du Ministère de la santé afin de prêter mains fortes dans les hôpitaux.
Une de nos collaboratrice, infirmière Diplômée d’Etat, inscrite sur une liste de volontaires du site Staff Santé, vient de démarrer une mission de 15 jours à titre bénévole dans une Maison d’Accueil Spécialisée du groupe SOS Solidarité à Vic-sur-Seille (57), en renfort du personnel.

C’est aussi avec une immense fierté que nous avons constaté parmi nos collaborateurs un élan spontané de volontaires se proposant de soutenir les équipes qui en avaient le plus besoin : des employés des services supports et de la force de vente sont ainsi venus en renfort de notre production, logistique et service client.

Des initiatives individuelles ont également vu le jour : : deux de nos ingénieurs de production se sont par exemple lancés à domicile dans la fabrication de visières de protection pour les soignants et les personnels exposées, grâce à leur imprimante 3D, à travers le groupe Facebook « Makers contre le COVID – 67 ».

Dans le même élan, de nombreux collaborateurs et leurs conjoints se sont mis à fabriquer des masques en tissus bénévolement à domicile, pour aider ceux qui en ont le plus besoin.


Déconfinement : vers une reprise de l’activité

Bien que notre activité n’ait jamais cessée, nous travaillons depuis plusieurs semaines déjà sur un plan nous permettant un retour à la normal progressif.

La santé et la sécurité de nos collaborateurs reste une priorité, c’est pourquoi toutes les mesures sanitaires seront mises en place pour pouvoir accueillir à nouveau nos salariés actuellement en télétravail. Nous envisageons ainsi, de faire revenir les équipes au bureau par demi-groupes et de réorganiser nos espaces de travail, salles de réunions et zones de convivialité.

Le « home office » était déjà très ancré dans notre organisation de travail mais cette crise nous a permis d’aller encore plus loin et d’éprouver par exemple nos capacités informatiques et organisationnelles. Le télétravail ne sera plus seulement un confort pour nos salariés mais un véritable atout de taille pour notre organisation en cas de crise comme une pandémie ou une catastrophe naturelle par exemple.

Sur cette thématique, HARTMANN France mène un groupe de réflexion dans le cadre des rencontres « Connecting Day », qui regroupe des industriels du Centre Alsace sous l’égide de l’ADIRA.
Objectif : mettre en commun l’expérience de ces entreprises concernant le télétravail et plus particulièrement pendant la période de déconfinement. Cette réunion à distance a également été l’occasion de partager notre Plan de Continuité d’Activité.

Côté Ressources Humaines, nous avons pu éviter jusqu’à ce jour le recours au chômage partiel et mettons tout en oeuvre pour pouvoir continuer ainsi, en particulier pour notre Force de Vente pour qui la présence sur le terrain est primordiale. Nous faisons actuellement des tests de visites virtuelles chez nos clients.
Nous avons maintenu les recrutements en cours en adaptant nos process : les premiers entretiens ont été faits à distance, ainsi que les entretiens finaux pour les postes les plus urgents. Nous sommes prêts à passer à un process de recrutement entièrement en visio-conférences pour respecter les normes de distanciation sociales requises.

Notre situation économique est actuellement stable mais l’impact sur nos marchés est incertain, c’est pourquoi nous sommes très vigilants. Le secteur de la pharmacie a par exemple vécu une forte baisse de la fréquentation en officine en mars et également en avril, en raison du confinement de la population.

Sur le marché français, nos produits sont en grande partie fabriqués en Alsace, à Lièpvre. Cependant, le sourcing de fournisseurs pour les produits importés est un sujet essentiel pour les entreprises du secteur de la santé. Nous envisageons ainsi de valoriser d’avantage des fournisseurs européens ou français afin de sécuriser nos approvisionnements. Au coeur de nos discussions également en ce moment : la réintégration de la production de certains Dispositifs Médicaux en France afin de limiter notre dépendance.


Quels enseignements retirons-nous de cette période ?

L’innovation restera un fondement clé de notre stratégie, particulièrement dans les domaines du soin des plaies et de l’incontinence, qui sont une priorité pour accompagner les patients les plus fragiles, comme l’ensemble de la population. A ce titre, notre département Recherche et Développement continuera à travailler sur de nouveaux procédés et de nouvelles machines pour produire les produits de demain. Nous poursuivrons également le développement d’outils d’aide aux soins pour les professionnels de santé tels que nos applications mobiles : « Quel Pansement Pour Quelle Plaie ? » ou « Quel Set Pour Quelle Perfusion ? » qui sont plébiscitées par la profession.

La e-santé est devenue un enjeu majeur pendant cette crise. Côtés patients, on observe une accélération du développement de la télémédecine pour des consultations ou du suivi de patients à domicile. Nous avons ainsi récemment engagé un partenariat avec la start-up Kaducée qui permet de trouver une infirmière libérale pour un soin à domicile en quelques clics via une application mobile. Côtés professionnels de santé, on voit le développement d’outils de formation à distance via des tutoriels vidéo, tels que ceux de la start-up Revinax avec qui nous avons récemment réalisé un contenu de réalité virtuelle sur la détersion des plaies.

Télécharger le communiqué de presse

Date de mise à jour : 23/04/20 18:13