Avant un geste aseptique : 

Mise en place de cathéters urinaires, cathéters vasculaires périphériques ou autres dispositifs invasifs (hors chirurgie).
NB : Dans ce cas  on utilise des gants stériles.

 

Lorsqu’il y a un risque de contact :

Avec le sang, les fluides corporels, les muqueuses, les produits de l’excrétion (selles et urine), la peau endommagée ou les matériaux de traitement (potentiellement) contaminés.

  • Utilisez les gants une seule fois et chez le même patient : un soin = un gant
  • Retirez-les directement après usage et jetez-les dans la poubelle à déchets
  • Evitez quand vous portez des gants tout contact avec les clenches de porte, le téléphone, les appareils, les claviers, etc...
  • Effectuer une friction hygiénique des mains après le retrait des gants.

 

Les types de gants

Les gants utilisés doivent être sans poudre. En effet, l’utilisation de gants poudrés nécessiterait un lavage des mains pour éliminer la poudre résiduelle sur les mains, après le retrait.

Les gants peuvent être en différents matériaux : 

  • vinyle
  • latex
  • nitrile.

 

Les gants nitrile,

Outre une bonne conformabilité et un toucher équivalent à celui du latex, ont l’avantage de répondre aux normes EN 455 (Dispositifs Médicaux) et EN 374 (Équipement de Protection Individuelle). 
Ils offrent une bonne protection contre les micro-organismes et évitent le risque d’allergie au latex pour les soignants et les patients.

 

illustration_bode_protection

 

Date de mise à jour : 11/07/2016 16:39