Dans les années 1960, George D. Winter a mis en évidence l’intérêt de l’apport en humidité dans la cicatrisation. Son expérimentation sur le cochon domestique a montré que les plaies traitées en milieu humide contrôlé cicatrisaient plus vite que celles qui étaient laissées à l’air libre. (1)

Créer un environnement humide contrôlé sur la plaie est nécessaire pour :

Détersion
Prévenir l’inactivation des cellules phagocytaires (1) (3)
Favoriser ainsi la détersion autolytique de la plaie, par ces cellules qui permettent de liquéfier et d’éliminer les tissus nécrotiques et fibrineux (2) (3)
Granulation
Créer un microclimat comparable à un milieu cellulaire.
Favoriser de cette façon la prolifération cellulaire et donc la formation de tissus de granulation. (4)
Epidermisation
Favoriser la migration des cellules épithéliales en fin de cicatrisation. (2)

 

HydroTherapy : hydratation dynamique de la plaie 
à chaque stade de cicatrisation.

 

Le programme HydroTherapy est simple et efficace.

Efficace : des pansements constitués de gels experts adaptés au stade de la plaie.
 

 

Simple : 2 pansements seulement en traitement séquentiel.

 

  1. Winter GD, Formation of the scab and the rate of epithelialisation of superficial wounds in the skin of the young domestic pigs. Nature, 1962, 193: 293-4.
  2. Briuggisser R. Bacterial and fungal absorption properties of a hydrogel dressing with superabsorbent polymer core. Journal of Wound Care, 2005, 19 (9) : 438-442.
  3. Zöllner P. et al. Clinical performance of the novel foam dressing HydroTac® for the treatment of granulation wounds. Journal of Wound Technology, 2011, 13: 69-71.
  4. Kaspar D. et al. Efficacité clinique du pansement irrigo-absorbant HydroClean® active contenant du polyacrylate superabsorbant dans le traitement des plaies chroniques. Etude observationnelle conduite sur 221 patients. Journal des Plaies et Cicatrisation. 2008, UII (63): 19-22.

Date de mise à jour : 11/07/2016 15:41