Même si des progrès incontestables en radiothérapie (en particulier l’avènement d’accélérateurs de haute et moyenne énergie), ont permis de diminuer la sévèrité de ces lésion, l’arrivée récente des nouvelles thérapies anti-cancéreuses, telles que les chimiothérapies cytostatiques ou les thérapies ciblées, oblige de nouveau à ne pas négliger les radiodermites. (1,2)

 
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour accéder à ce contenu

Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous gratuitement pour profiter de plus d'informations sur nos produits et accéder à nos services.