structure-peau

 

Le vieillissement de la peau se traduit par d'importants changements au niveau de l'épiderme, la couche supérieure de la peau. La diminution des fonctions physiologiques affaiblit son rôle de barrière protectrice et ralentit ses mécanismes de réparation.

comparatif-peau-jeune-mature

 

  1. La couche basale (stratum basale) de la peau mature connaît un ralentissement de la production de nouvelles cellules robustes. Il en résulte une réduction de l'épaisseur de la peau.
  2. Les cellules d'une peau mature sont moins robustes et produisent moins de lipides de fixation des cellules.
  3. La couche superficielle (couche cornée) d'une peau mature devient poreuse, fragile et sèche. La fonction de barrière est pour cette raison affaiblie. La peau est exposée aux agressions extérieurs et à la perte d'humidité de l'intérieur.
  4. Le manteau de protection acide de la peau est une barrière invisible contre les bactéries et les champignons. La peau d'une personne âgée devient poreuse et sa régénération est deux fois moins rapide que celle d'une peau jeune.

La peau d'une personne âgée : 

  • se régénère deux fois moins vite qu'une peau jeune
  • produit moins de cellules cutanées et de lipides de fixation des cellules
  • s'amincit et se fragilise
  • a tendance à s'assécher
  • présente une barrière protectrice affaiblie

peau-mature-femme-visage

Date de mise à jour : 15/01/2016 14:35