Origine de la plaie suturée

La plaie post-opératoire résulte des suites d’une intervention chirurgicale. Dès que l’acte chirurgical est terminé, que la plaie est suturée et refermée, on parle de phase post-opératoire. A cet instant, il est nécessaire pour le professionnel de santé de s’assurer de la bonne évolution de la plaie.

Au domicile, le soin des plaies post-opératoires fait partie des soins les plus fréquemment réalisés. Le soignant doit protéger la plaie en vue d’une cicatrisation et contrôler l’évolution de cette dernière en limitant les risques d’infection. Si la plaie est suturée à l’aide de fils ou d’agrafes, il peut également les ôter en fin de cicatrisation.

 

Suture : la cicatrisation de première intention

Une suture est une technique de fermeture d’une plaie chirurgicale sans perte de substance trop importante. Elle consiste à rapprocher les berges d’une plaie de la profondeur à la superficie, en les reliant par des fils, agrafes ou autres, afin de permettre une évolution sans complication vers une épidermisation rapide.

Lorsqu’elle est possible, la suture est la meilleure méthode pour fermer une plaie ou une perte de substance.

Deux conditions sont tout de même à réunir pour pratiquer cette technique :

  • Une plaie propre, sans suspicion de risque infectieux
  • La proximité des berges, pour éviter une tension trop forte entre les plans

Si une plaie admet ces deux critères, alors la suture est utilisée comme cicatrisation de première intention. 

 

Différents moyens de suture

Plusieurs moyens permettent de suturer une plaie. Fils, agrafes, bandes adhésives ou colles, le choix dépend avant tout du type de plaie et de sa localisation. Pour exemple, une plaie du visage nécessite plus d’esthétisme : des fils plus fins seront préférentiellement utilisés. Alors qu’une plaie au niveau d’un membre (bras, main, jambe …), où la peau est plus épaisse et la tension  plus forte, requiert des fils plus gros.

Les fils

Résorbables ou non résorbables, ils existent chacun sous deux formes : tressée et monofilament. Les monofilaments non résorbables sont le plus souvent employés pour les plans superficiels, alors que les fils tressés résorbables sont plus adaptés à un plan profond.

L’utilisation de fils induit la maîtrise des différents points de sutures réalisables en fonction de la profondeur de la plaie :

  • En plan cutané, c’est-à-dire le plan le plus superficiel, la technique de suture est sélectionnée en fonction de la localisation de la plaie (zone de fortes tensions ou non), ainsi que de la présence ou non d'un impératif esthétique.
  • En plan sous-cutané, le plan le plus profond, la suture est non visible et rapproche au mieux les chairs, ce qui favorise la cicatrisation et diminue le risque de complications locales de type hématome ou infection.

Le tableau ci-dessous rassemble les divers points de sutures et leurs indications :

 

PLAN CUTANE

Types de points Schémas Indications
Point simple séparé Technique la plus couramment utilisée en pratique, convient aux plans superficiels.
Point de Blair-Donati (2 fils) Plan superficiel uniquement. Permet de rapprocher les plans profond et superficiel dans un même temps et est employé sur des zones à tension (région très mobile ou proximité d'une articulation qui va tirer sur la peau).
Point d’Angle Plaie présentant un lambeau triangulaire. Utilisé pour suturer l'angle d'une plaie traumatique en Y.
Surjet passé Plaie du cuir chevelu très vascularisée. Fermeture rapide de la plaie.
Surjet simple Plaie du cuir chevelu également et de la zone rétro-auriculaire. Fermeture rapide mais non esthétique.
Surjet intradermique Plaie propre à berges nettes avec un impératif esthétique, le fil est non visible, il chemine sous la peau.

PLAN SOUS CUTANE

Point simple inversé Plaie à berges éloignées. Utilisé en plan profond en complément de la suture cutanée.
Surjet passé Suture du péritoine après laparatomie. Plus utilisé en plan profond pour sa solidité.

L’ablation des fils dépend de la technique de suture utilisée.

 

Les agrafes

Conçues le plus souvent en inox, les agrafes servent à maintenir les deux berges d’une plaie en contact. Elles se présentent sous la forme d’agrafeuse chirurgicale automatique à usage unique.
Principalement employées dans le cas de plaies peu profondes, elles partagent certaines indications des points et surjets simples, telle que les plaies peu hémorragiques du cuir chevelu. L’avantage majeur de cette technique reste sa rapidité, même si le gain de temps ne représente que quelques minutes.

 

Les bandelettes adhésives

Les sutures adhésives correspondent à des bandelettes de sparadraps utilisées pour fermer des plaies superficielles hors zone de tension. Leurs indications se limitent donc au plan superficiel, lorsque le plan profond est intact ou suturé. Elles peuvent cependant servir de complément lors d’un surjet intradermique. Il en existe de différente longueur et largeur. Leur atout réside dans le rendu esthétique de la plaie après cicatrisation.

 

Les colles

Les colles cutanées composées de cyanoacrylate sont des alternatives aux bandelettes adhésives, dont elles partagent les indications. Ainsi, elles peuvent remplacer des sutures classiques dans le cas de blessure de petite taille et peu profondes et compléter une suture conventionnelle.

La technique est simple et consiste à coller l’épiderme des deux berges de la plaie.

 

http://www.avisdexperts.ch/videos/searchview/3551/1/a
http://www.docteurclic.com/traitement/evolution-des-plaies-operatoires.aspx
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-soin-des-plaies-postopeacuteratoires-agrave-domicile-inteacuterecirct-des-sets-_4234.htm
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/Reseaux/MATER/Journee/2010/7_Cicatrices.pdf
http://home.nordnet.fr/~acapon/Page18.html
http://stockholm.eklablog.com/les-differents-types-de-sutures-a418011
http://www.amiform.com/web/documentation-petite-traumatologie/ferrer/plaies-a-suturer
http://fr.slideshare.net/hanamer/techniques-de-suture-en-chirurgie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Suture_(m%C3%A9decine)
http://www.cicatrisation.info/d_u/cours2010/EMC3_sutures.pdf
http://www.infirmiers.com/pdf/Filsetagrafes.pdf

 


Vidéos

Vidéos de pose sur localisations difficiles


Cas cliniques

Brûlures chimiques et thermiques de différents degrés 


Pansements adaptés

Les pansements hydrocellulaires avec pourtour adhésif hydratent et protègent les plaies.

Connectez/Inscrivez vous pour consulter les cas cliniques et les vidéos de pose

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour accéder à ce contenu

Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous gratuitement pour profiter de plus d'informations sur nos produits et accéder à nos services.